Skip to main content Help Control Panel

Accueil

Espace adhérents

Identifiant*    
Mot de passe*
Mot de passe perdu?
Courrier

Home «   Consommer-bio «  

Les guides manger bio

La nouvelle édition des "Guides Manger Bio" 2013/2014

"Le Guide Manger Bio en Ariège"

guide-09-light.jpg Cette nouvelle édition du guide « Manger bio en Ariège » se veut d’abord une jolie vitrine de la richesse et de la diversité des productions biologiques en Ariège.
Découvrez nos territoires en allant à la rencontre d’agriculteurs qui s’investissent dans un choix de vie, une démarche de qualité et des pratiques agricoles qui refusent engrais chimiques, pesticides et OGM.
Réalisé par le groupement des agriculteurs bios d’Ariège (CIVAM BIO 09), cet annuaire répertorie en premier lieu les producteurs bios, mais aussi les points de vente de produits bios (marchés, foires, magasins). Ce guide n’est pas exhaustif, seuls les opérateurs qui l’ont souhaité y figurent.
Nous espérons que ce guide vous sera utile pour trouver  vos produits bios à consommer au quotidien et contribuer à maintenir en Ariège une dynamique agricole respectueuse de l’environnement et de la santé de tous.

"Le Guide Manger Bio en Aveyron"

guide-manger-bio-12-2014.jpgVoici donc la toute nouvelle édition du guide des producteurs et acteurs de la bio de notre département. Loin d’être exhaustif, il vous donnera déjà un bel aperçu de la richesse des productions bio aveyronnaises.
Les hommes et les femmes qui oeuvrent dans les fermes vous invitent à découvrir leurs productions, et à travers elles, les convictions qui les animent et qui les ont poussés à choisir ce mode de production biologique, respectueuse de son environnement. Ils vous parleront ainsi des impacts positifs de la bio dans de nombreux domaines : sur leur façon de travailler, sur le bien-être animal, sur la qualité de l’eau et des sols, sur la biodiversité, sur la qualité des produits finis, et
j’en passe. Ce guide est édité pour une durée de 2 ans environ. Les données qu’il contient peuvent donc évoluer. Vous trouverez sur le site internet de l’APABA un annuaire des producteurs et acteurs de la bio actualisé régulièrement : www.aveyron-bio.fr.
Je vous souhaite beaucoup de plaisir à rencontrer les producteurs bio de notre département, à discuter avec eux sur un étal de marché, à déguster et à cuisiner leurs produits bio, et à savourer et apprécier la qualité de notre agriculture bio.

"Le Guide Manger Bio en Haute Garonne"

guide-manger-bio-31-2014.jpg A travers cette nouvelle édition du guide « Manger Bio en Haute-Garonne », l’association de producteurs et consommateurs bio ERABLES 31 vous invite à découvrir toute la richesse des produits et des territoires de ce département ainsi que les femmes et les hommes qui contribuent au maintien de dynamiques locales en milieu rural. Nous espérons, au fil des pages, vous donner l’envie de nous rencontrer, d’échanger et de goûter nos produits. Une visite de nos fermes vous permettra de comprendre dans quel esprit nous travaillons et les choix retenus pour maintenir une agriculture durable et viable. La vente sur les marchés, à la ferme, en AMAP, l’accueil à la ferme, les fermes ouvertes et les foires bio… sont des occasions privilégiées de nous connaître et de créer des liens entre consommateurs et producteurs. Votre implication et votre engagement dans la filière biologique sont primordiaux au changement de société, car vos choix comptent et influencent l’avenir.
Vous trouverez également dans ce guide les adresses des points de vente bio du département ainsi que celles des opérateurs qui ont fait le choix de l’agriculture biologique. Bonne découverte.

"Le Guide Manger Bio dans le Gers"

guide-manger-bio-gers-2014.jpg Pourquoi consommer bio ?
Souvent considérée comme une affaire de santé, la consommation de produits bio a pourtant bien d’autres vertus. la lutte contre le dérèglement climatique, la préservation des sols, de l’eau et de la biodiversité, le maintien d’une agriculture à visage humain sont autant de raisons d’être attentif à son alimentation.
Ainsi, avec ce guide, le GABB 32 souhaite vous faciliter l’accès à une production biologique mais aussi locale et saisonnière. En effet, l’agriculture que nous souhaitons est créatrice de lien social et respecte l’environnement dans sa globalité. Halte aux produits importés au bilan carbone désastreux, suremballés ou hors-saisons.
Cet annuaire vous propose d’aller à la rencontre de producteurs biologiques du Gers soucieux de vous offrir des produits de qualité, sans OGM ni produits chimiques. Découvrez aussi magasins, boulangers et marchés pour déguster au quotidien des produits bio et participer au maintien d’une agriculture saine.

 

"Le Guide Manger Bio dans le Lot"

guide-manger-bio-46-2014.jpgCombien de fois n’avons-nous pas entendu cette sentence implacable ? « Nous aimerions bien consommer Bio ! Mais le problème, c’est le prix ! » Ah bon, vraiment ? Le rapport publié en septembre dernier par le Commissariat général au Développement Durable « Coûts des principales pollutions agricoles de l’eau » révèle ce que l’on peut appeler les coûts cachés de l’agriculture, nous pouvons y lire entres autres que :
1. Dans les localités les plus polluées par les nitrates et les pesticides « les dépenses transférées par l’agriculture aux ménages (…), à raison de 215€ par personne et par an : pour une famille de cinq personnes la dépense additionnelle annuelle entraînée par ces pollutions serait l’ordre de 1074€ (…) soit un surcoût de 140% de la facture d’eau moyenne ».
2. « les coûts de potabilisation dus à l’agriculture conventionnelle pratiquée dans les aires d’alimentation des captages d’eau potable se situent dans une fourchette de 800 à 2400€ par hectare d’agriculture conventionnelle et par an ».
Comme le rappelle la Cour des comptes dans son rapport de 2010, « la politique de traitement des eaux en France s’avère plus onéreuse au mètre cube traité que la prévention (l’aide à la conversion bio, est variable selon les cultures, entre 90 et 810€/ha/an) » et de plus, n’améliore pas la qualité de la source. Ainsi le coût de la dépollution s’élève à 54 milliards d’euros par an, et, cerise sur le gâteau, la dette écologique laissée à nos enfants, « le coût complet de dépollution du stock des eaux souterraines serait supérieur à 522 milliards d’euros »…
Alors, le prix est-il toujours le problème de l’agriculture Bio ?
Non, c’est la solution !

"Le Guide Manger Bio dans les Hautes Pyrénées" 

guide-manger-bio-65-2014.jpgManger Bio et local c’est l’idéal
Découvrez le guide des acteurs de l’Agriculture Biologique des Hautes Pyrénées, producteurs, transformateurs, distributeurs, associations d’insertions… Au-delà des compétences et des complémentarités nécessaires entre tous pour asseoir les fondements d’une démarche alimentaire de territoire, il y a les femmes et les hommes qui font vivre ces nobles idées. Les circuits courts demeurent véritablement ceux, où les acteurs s’inscrivent dans la coopération plutôt que la concurrence.
Pour coopérer il y a bien sur nécessité de reconnaitre l’autre en tant qu’égal mais aussi en assumant une juste rémunération de son travail. Le GAB 65 s’y emploi, son conseil d’administration est bien le reflet de l’ensemble des acteurs de l’AB
départementale. L’équipe de salariés qui se professionnalise au fil des ans partage ces objectifs ambitieux. A vous qui allez nous rencontrer, participer à une visite de ferme, une formation technique, un diagnostic de conversion, une mise en marché
collective, un comité de suivi…. A vous, collectivités locales, syndicats, associations, organismes publics ; nous vous proposons de construire nos rencontres. Construire une histoire ou l’humain et la protection de nos biodiversités constituerons des biens communs. A vous nomades des achats bios sur nos marchés de plein vents, dans les fermes et dans les magasins spécialisés, nous souhaitons de belles découvertes dans notre département des Hautes Pyrénées.

"Le Guide Manger Bio dans le Tarn & Garonne"

guide-manger-bio-82-2014.jpg Cette troisième édition du guide « Manger Bio dans le Tarn-et-Garonne » prolonge notre volonté de faciliter la rencontre et l’échange entre les producteurs et les consommateurs. Il se révèle aussi utile quotidiennement pour renforcer les liens entre producteurset les autres professionnels de la filière. Ce guide s’inscrit donc dans notre souhait d’insuffler une dynamique solidaire pour le développement d’une agriculture biologique fortement ancrée dans le tissu local. Manger bio, c’est avant tout manger local. Les efforts entamés depuis les années 1970 (voire avant) par des poignées de visionnaires ont été relayés et ont mûri pour aboutir à cette reconnaissance officielle et à des objectifs de développement assumés par tous. Mais nous tous, producteurs et consommateurs, devons rester vigilants pour repousser les dérives possibles et défendre des idées fortes, de cohérence et d’engagement : redonner toute sa place à une économie locale, exigeante socialement et environnementalement, et qui puisse rémunérer dignement des producteurs diversifiés et créer des emplois non-délocalisables. Produire et proposer localement, est un choix de vie pour le paysan bio. Contribuer au développement d’une agriculture sans engrais chimiques, pesticides et ni OGM ; une agriculture contrôlée et certifiée est son engagement. A l’heure où les effets insidieux des pesticides et autres produits de synthèse sont connus et reconnus de tous, où 90% de nos sources d’eau
potable sont contaminés, tant par les pesticides que par les engrais de synthèse (nitrates et phosphates) et que le coût de la dépollution ne cesse d’augmenter, nous proposons des alternatives pertinentes depuis des années et les paysans continuent d’expérimenter et d’évoluer.

 

 

 

 

See also